Pizza brule

 

 

 

 

 

 

 

 

L'échec est un processus d'apprentissage.

Combien de fois avez vous essayé avant d'échouer?

Je me rappelle la première fois que j'ai voulu faire cuire un œuf alors que j'avais neuf ans (car mes parents avaient préparé un plat que je n'aimais pas), j'ai cassé l'œuf, non pas dans la poêle, mais sur le feu!
Et pourtant aujourd'hui je m'en sort très bien.

La première fois que j'ai réalisé une pizza, j'ai laissé la moitié de la pizza sur le plan de travail et brûlé le reste dans le four. Croyez vous que cela m'a découragé de ne pas ouvrir ma pizzeria? ... j'ai ouvert un mois plus tard.

Si vous voulez démarrer votre pizzéria et que vous hésitez encore, je vous donnerai les trois conseils suivants :

  • Formez-vous avec un professionnel qui réalise déjà un bon chiffre d'affaire et un carnet client bien développé, les diplômes n'ont aucune valeur si vous ne réussissez pas à vendre votre produit.
  • Croyez en vous et définissez vos objectifs sur le long terme. Si vous ne voyez que le bénéfice d'un revenu confortable, vous risquez de passer à côté de l'essentiel, c'est-à-dire la raison qui vous poussera à vous dépasser pour vos clients et à devenir un meilleur pizzaiolo, et surtout la raison qui vous fera tenir pendant les périodes difficiles.
  • Ne vous laissez pas décourager par les moyens matériels ou financiers. Vous pouvez utiliser le levier financier (les prêts bancaire). Comme j'aime le répéter : "je préfère réaliser un crédit pour des travaux qu'un crédit pour une auto". Sachez faire la différence entre une dépense  d'investissement et une dépense de fonctionnement, ou encore entre un actif et un passif : "un actif est un élément qui met de l'argent dans ma poche, un passif est un élément qui enlève de l'argent dans ma poche"kiyosaki. Quand j'ai réalisé mon crédit pour le local de ma pizzéria, je savais que cela allait me rapporter 10 à 20 fois plus que mon investissement de départ, aujourd'hui je me félicite de cet investissement qui m'a permis d'acquérir ma liberté financière.

 

Quand je pense qu'à cette époque  j'étais à deux doigts d'acheter une nouvelle voiture 🙂
Je pense avoir fait le meilleur choix car j'avais réussi à définir des objectifs valables :

  1. Ne plus travailler pour un patron, mais pour moi.
  2. Ne plus subir le stress d'une organisation, mais au contraire, créer mon propre système.
  3. Choisir combien je veux gagner et pendant combien de temps. Ainsi que d'autres objectifs spirituel, intellectuel, familiale...etc.

 

 

Dites moi ce qui vous empêche  aujourd'hui de passer à l'action et je vous répondrais dans les commentaires ci-dessous.

 

 

Pour des conseils personnalisés cliquez ici.

Conseil Personnalisé 2

Partagez