dosage 1

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La recette idéale

 

Aujourd'hui j'ai fabriqué du béton avec un ami maçon qui s'y connaît (combien de pelletés de sable et de ciment dans la bétonnière pour obtenir le meilleur dosage etc.).
Bien sûr, je me suis planté dans mon dosage les deux premières fois,

A la fin des travaux, j’ai réalisé que la préparation d'un bon béton se concevait comme la pâte à pizza : vous avez peut-être les conseils d'un expert, il sera là pour vous piloter au début, mais c'est en commettant des erreurs d’approximation que nous apprenons vraiment.

L'échec est un processus d'apprentissage

C'est un peu comme si ce processus imprimait en nous une sensation désagréable que nous désirons fuir  inconsciemment. Et notre subconscient va tout mettre en œuvre pour que nous imprimions rapidement la méthode adéquate, afin de ne plus ressentir cette frustration liée à l'échec.

Vous allez sans doute rater vos pizzas au début ... Et dites vous bien que c'est normal !
Rater les premières pizzas,  c’est apprendre le plus rapidement possible comment les réussir.

De plus, la pression engendrée par la clientèle vous poussera à vous améliorer très rapidement, car vos revenus sont directement proportionnel à la satisfaction du client.

 

Ce processus d'apprentissage se retrouve dans toute les activités ou presque.

 

Il en va ainsi par exemple des arts martiaux. A mes débuts, mon maître m'a montré une succession de gestes à réaliser et à répéter constamment. Je les répétais régulièrement à la maison, et à chaque séance en groupe il nous corrigeait. J'ai ainsi remarqué une chose aussi simple qu’importante : si je m'étais contenté de travailler ma gestuelle en parcourant un ouvrage, je n'aurais jamais eu de maître qui aurait pu les corriger.

 

En conclusion si vous voulez trouver le bon dosage pour votre pâte à pizza, je vous conseille de ne pas vous baser uniquement sur une recette écrite, mais de faire en sorte que vous compreniez pourquoi vous n'obtenez pas le même résultat pour lequel le chef vous a formé.

 

L'exemple de la pâte a pizza :

 

Ainsi, si vous réalisez une pâte que vous laissez travailler à température ambiante lors de votre soirée,

  • vous allez devoir composer avec le taux d'humidité de l'air ambiant.
  • Vous allez devoir retourner la pâte régulièrement et la surveiller, au risque d'avoir une pâte inutilisable (car elle fermente en continue).

C'est pourquoi même la meilleure recette ne vous garantira pas votre réussite... Il vous faudra apprendre constamment et surveiller tous les paramètres que seule une formation pas-à-pas saura vous dispenser.

 

Pour la petite histoire, je vous donne une recette que vous pouvez utiliser pour une dizaine de pizza :

  • 100g de levure
  • 2kg de farine
  • 1l d'eau tiède
  • une cuillère à café de sel (et du sucre, c'est accessoire)
  • une cuillère à soupe d'huile d'olive

Vous pouvez vous référer à la vidéo suivante pour le mélange. Vous pouvez conserver les pâtons au congélateur sous film alimentaire et les réutiliser au besoin en prenant soin de les retirer au moins 12h avant.

 

Bon appétit!

 

 

 

 

Pour des conseils personnalisés cliquez ici.

Conseil Personnalisé 2

Partagez